C’est (déjà) le retour du Shorty du jeudi, avec le très discret Dark Fantasy. Vous ne connaissiez pas ? Moi non plus avant de tomber sur le DVD que je n’ai bien entendu pas pu laisser passer. Comme son titre l’indique, attendez-vous à quelques rebondissements fantastiques dus à un bouclier magique déterré par de jeunes innocents.

 

Dark Fantasy, la dérive russe

Dark Fantasy, c’est quoi ? Assez rare pour le souligner, Dark Fantasy est un film fantastique russe arrivé dans nos contrées en 2010.

Une poignée d’étudiants format Indiana Jones partent en vadrouille dans un endroit paumé au nord du pays. A force de grattouiller la terre, ils finissent par tomber sur un antique bouclier… dont ils ont vite fait de s’emparer. Horreur ! Malheur ! Marina, l’une des étudiantes se retrouve possédée et dotée de pouvoirs qui la dépassent. Les forces du mal ne sont a priori pas loin et c’est à elle que revient la tâche de s’en débarrasser.

 

Dark fantasy, film fantastique russe décalé

L’éconduit et la damnée

Le what the fuck de l’extrême

Pour être tout à fait honnête, plus je pense à ce film moins je le comprends. La caméra est totalement cocaïnée, le scénario tellement fougueux que même le réalisateur semble le subir. Tout va très vite, trop vite, si bien qu’on ne comprend vraiment rien à ce qu’il se passe.

Il y a une forêt, un bouclier magique, une étudiante, des sorcières, un hélicoptère, des arcs, des militaires, des forces du mal et un film. On se croirait dans un jeu de mémoire que l’on fait gamins, à réciter une suite de « il y a » sans queue ni tête. Un manque de moyens fini peut-être d’achever la bête.

Dark fantasy, le film fantastique russe what the fuckDark fantasy, le film fantastique russe what the fuck

Le bon gros méchant

Un des rares films qui m’a paumé dès le début (plutôt chiant) et re-paumé par la suite tellement mes neurones avaient perdus toute connexion les uns avec les autres. Promis, je ne jugerai pas le cinéma russe sur cet opus, ce serait lui faire grand mal.

 

Le trailer : Dark Fantasy (2010)

Dark Fantasy (Dark World en anglais) (2010)
Réalisateur : Anton Meguerditchev
Casting : Alexeï Sidorov, Ruben Dishdishyan, Youri Moroz, Sergey Danielyan, Aram Movsesyan
Durée : 1h40

 

Dark Fantasy, les sorcières russes de l'angoisse [Critique]
Beauté du scénario
Masterisation de la caméra
Tête(s) d'affiche
What the fuck
1.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.